Lieu de perception des couleurs : La rétine

La rétine est un tissu neuronal très fin de 0.1 à 0.5mm d'épaisseur dont la capacité est de transmettre l'information lumineuse à des cellules de traitement qui vont permettre au cerveau d'interpréter l'image formée sur la rétine. Dans la rétine se trouve une centaine de millions de cellules nerveuses organisées en 5 couches. Seulement 3 d'entres-elles nous interesserons car elles nous semblent importantes à définir. Ces trois couches sont reliées l'une à l'autre et ont chacunes une fonction précise.

  • La couche la plus profonde, par rapport à la venue de la lumière, est la couche des cellules photosensibles (ou photorécepteurs). La rétine est inversée car la lumière doit la traverser avant de pouvoir atteindre les photorécepteurs. Elle possède 2 types de ces derniers :
    - les cônes qui sont d'environ 5 millions sont responsables de la vision diurne car ils sont présents majoritairement dans la fovéa. Ainsi les cônes ont une très bonne sensibilité aux couleurs et aux détails.
    Il y a 3 types de cônes dans la rétine humaine ayant des pigments sensibles à 3 couleurs en particulier : 
                              - les cônes ''S'' où le pigment est sensible au bleu (peut percevoir jusqu'à 420 nanomètres);
                              - les cônes ''M'' qui contiennent une forte concentration en pigments sensibles au vert (réaction à 530 nm);
                              - les cônes ''L'' composés du pigment sensible au rouge (réaction à 565 nm).
  •    




    Graphique représentant l'absorption relative des courbes des trois types de cônes en fonction de la longueur d'onde (en nanomètre)









    Les cônes ne fonctionnent que grâce à la présence de pigments photorécepteurs sensibles à la lumière.
    Si il y a une défaillance liée à l'un de ces 3 cônes chez un individu, il sera daltonien (On peut ajouter que le daltonisme touche beaucoup d'individus actuellement, nous en parlerons dans une autre partie).

     - les bâtonnets qui sont d'environ 125 millions sont responsables de la vision nocturne car ils ne se logent pas dans la fovéa mais à sa périphérie. Ils ont une très grande sensibilité à la lumière d'ailleurs, ils ne perçoivent pas les couleurs mais le blanc, le noir et des nuances de gris.
    Chaque bâtonnet contient une substance chimique : la rhodopsine (ou pourpre rétinien). Quand la lumière frappe une molécule de rhodopsine cette dernière produit un faible courant électrique. Les signaux forment un message qui est transmis aux cellules nerveuses de la rétine. Chez certaines personnes atteintes d'achromatopsie, l'essentiel de la vision provient des bâtonnets et les cônes sont déficients. Ces personnes ont donc une totale absence de vision des couleurs. Bien heureusement cette anomalie est très rare.

    Schema représentant les cônes & les bâtonnets



  • La couche suivante est la couche granuleuse interne qui se compose de trois cellules différentes :
    - les cellules bipolaires placées entre les photorécepteurs et les cellules ganglionnaires ont pour rôle de recevoir la lumière qui vient exciter la rétine et le nerf optique. La transformation de cette lumière en influx nerveux se fait par l'intermédiaire des cellules photoréceptrices (cônes et bâtonnets). Cet influx nerveux est ensuite transmis aux cellules bipolaires qui, à leur tour, le transmettent aux cellules ganglionnaires. En fait, les cellules bipolaires sont la voie de transmission du message nerveux.
    - les cellules horizontales sont en relation avec les synapses (zone de contact qui s'établit entre 2 neurones). Elles se trouvent entre les photorécepteurs et les cellules bipolaires. Leurs rôles est de traiter les contrastes, "la taille des objets".
    - les cellules amacrines sont en contact avec les synapses et sont connectées avec les cellules bipolaires et ganglionnaires. Elles traitent les mouvements.
    Remarques: Les cellules amacrines et horizontales sont des cellules d'association qui débutent le traitement de l'image.

 

 

  • Enfin la dernière couche, la couche nerveuse, est composée d'environ 1 millions de cellules ganglionnaires. Elles sont reliées aux cellules bipolaires et au cerveau par l'intermédiaire de fibres nerveuses (azones). Ces dernières se rejoignent au niveau de la papille pour former le nerf optique. La papille est une zone où aucuns photorécepteurs ne s'y trouvent. Nous sommes donc aveugle à une petite tache dans le champ visuel, la papille forme ainsi une "tache aveugle".

    C'est donc dans la rétine et grâce à l'organisation des couches de cette dernière que nous arrivons à voir en couleur et à déterminer différentes couleurs.

    Maintenant que nous savons où se trouve le lieu précis de perception des couleurs dans l'oeil on peut se demander comment notre cerveau traite l'information (l'information de telle ou telle couleur) ? On s'interroge donc sur la réaction de notre cerveau quand on veut caractériser une couleur. Comment le message est transmis au cerveau ?

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site